Chez Soi : un projet laissé en héritage

En guise d’héritage

Deux des grands projets de la CSMC sont arrivés à leur conclusion au cours de sa 10e année. Ils ont tous deux exercé une influence majeure dans l’ensemble de la société canadienne.

Le 29 novembre 2016, la CSMC a publié une étude sur la durabilité du projet de recherche-démonstration Chez Soi sur l’itinérance et la santé mentale. Il montre que 9 de ses 12 programmes ont effectué la transition de la recherche à la réalité.

Elle présente une perspective unique sur ce qui est nécessaire pour que la recherche novatrice donne lieu à des services pour l’ensemble de la population. Elle fait le suivi des sites dans lequel le programme Chez Soi a été réalisé (Moncton, Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver) jusqu’à ce qu’il prenne fin en 2014.

Même si le financement de tous les programmes a été réduit, les participants ont continué de recevoir des services et du soutien de la part des équipes multidisciplinaires.

« Nous sommes fiers que Moncton, la plus petite ville du projet de recherche-démonstration, affiche des résultats aussi impressionnants pour lutter contre les problèmes connexes de la santé mentale et de l’itinérance. » – L’hon. Claudette Bradshaw, ancienne coordonnatrice du projet Chez Soi à Moncton


Le projet Chez Soi montre que l’approche Logement d’abord permet de mettre fin rapidement à l’itinérance chez les personnes aux prises avec la maladie mentale, en l’espace de quelques mois et non pas d’années. La majorité d’entre elles ont conservé leur logement, jouissent d’une meilleure qualité de vie etont développé un sentiment d’appartenance envers leur communauté. Ce projet montre par ailleurs que cette approche est un bon investissement,

L’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance a pris en charge le programme de formation et d’assistance technique de l’approche Logement d’abord en avril 2016.