Diversité

Arguments en faveur de la diversité : Favoriser l’amélioration des services de santé mentale pour les immigrants, les réfugiés et les groupes ethnoculturels ou racialisés (IRER), publié le 18 octobre 2016, est le quatrième rapport de la CSMC qui s’inscrit dans les études qu’elle mène sur l’importance de répondre aux besoins en santé mentale des populations IRER.

La CSMC a entrepris ces travaux en 2008 lorsqu’elle a mis sur pied un groupe de travail sur la diversité afin d’étudier les besoins des populations IRER. Cela a mené à la publication du rapport Enjeux et options en 2009 qui comportait 16 recommandations clés en vue d’améliorer les services. Bon nombre d’entre elles ont par la suite été intégrées à Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada.

L’importance de présenter des arguments économiques afin de remédier aux disparités dans les soins de santé mentale pour les populations IRER est devenue évidente à l’automne 2014, lorsque le groupe consultatif provincial territorial (GCPT) de la CSMC s’est réuni pour discuter des implications financières afin de remédier aux lacunes et d’offrir des services adaptés sur le plan de la culture et de la langue.

« J’ai eu le plaisir de travailler avec la CSMC en tant que président du Caucus libéral sur la santé mentale. Ses représentants ont participé à nos réunions pour nous aider à mieux comprendre de nombreux enjeux comme la prévention du suicide, le système de justice pénale, les besoins en santé mentale des jeunes ainsi que les indicateurs nationaux de la santé mentale. En amplifiant les perspectives des intervenants, elle encadre le dialogue national sur la santé mentale et place les voix des personnes qui l’ont vécue au cœur de la discussion. » – Majid Jowhari, député de Richmond Hill, président du Caucus libéral sur la santé mentale

Fruit d’une collaboration pluriannuelle entre la CSMC, les chercheurs du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) et du Wellesley Institute, Arguments en faveur de la diversité favorise le passage à l’action en donnant aux décideurs politiques et aux planificateurs du système des données empiriques au sujet des disparités en santé mentale et en présentant les coûts pour y remédier.

Le 24 mars 2017, la CSMC a rassemblé des fournisseurs de services, des décideurs politiques, des planificateurs de système, des chercheurs et des personnes ayant un savoir expérientiel à l’occasion d’une table de mesures concertées de deux jours. Les discussions ont permis de formuler des recommandations sur les interventions prioritaires qui s’imposent afin d’améliorer les services de santé mentale chez les populations IRER au Canada.

En janvier 2016, en réponse à l’engagement du Canada à accueillir rapidement 25 000 réfugiés syriens, la CSMC a publié Appuyer la santé mentale des réfugiés puis organisé une table ronde nationale sur la santé mentale des réfugiés afin d’offrir aux provinces et aux territoires une expertise au moment où ils en avaient besoin..

« Ce fut un plaisir de travailler avec la CSMC pour encadrer les conversations importantes qui favoriseront un accès plus équitable aux services de santé mentale pour la population du Canada. Mon travail à la clinique East Metro Youth Services et dans les communautés avoisinantes est de soutenir des services adéquats sur le plan de la culture et de la langue. À cet égard, la CSMC a été et continue d’être un partenaire inestimable. »   Sheeba Narikuzhy, gestionnaire clinique, East Metro Youth Services